Pour un radioamateurisme authentique et moderne

whro

CMR-19, Charm El Cheikh 2ème semaine

ITU News, bulletin du 12 novembre.

Sujets radioamateurs  et radioamateurs par satellite : David Sumner, secrétaire de l’Union internationale de la radio amateur (IARU), partage son point de vue sur les points à l’ordre du jour de WRC‑19.
.
 
Image
WRC-19 : Quelque 3 000 participants travaillent à la recherche d’un consensus sur un éventail de questions clés alors que la Conférence mondiale sur la radiocommunication de 2019 entame sa troisième semaine à Charm el-Cheikh, en Égypte. Les résultats appuieront le développement de futures communications numériques. Suivez l’événement sur Twitter en utilisant le hashtag #ITUWRC.
En lire plus (en anglais)
.
.
.
.
.
.
.
.
Image
IA pour la sécurité routière : L’UIT a lancé un nouveau groupe de discussion afin de créer un permis pour les « conducteurs » de l’IA qui contrôlent les véhicules automatisés lors du Sommet Web 2019. Le communiqué de presse complet est disponible ici.
En lire plus    (en anglais)

CR du 9ème CPG

La réunion s’est tenue à Ankara avec la seule présence de l’IARU, WHRO n’est actuellement pas encore reconnu et ne peut donc siéger, mais nous avions donné procuration à l’IARU pour soutenir nos positions communes. Nous avons travaillé en amont avec l’IARU en fournissant des éléments de réponses qui ont permis la rédaction des documents déposés sur le site de la CPG. Grâce à l’unité des associations françaises dans la préparation de cette conférence, nous pouvons affirmer aujourd’hui que le 144-146 MHz ne fait plus partie de la demande française. Grâce à la mobilisation internationale des membres de l’IARU et de WHRO, 8 pays se sont catégoriquement opposés à la demande française qui n’était soutenue que par 3 pays… Voici le compte rendu fait par l’IARU, le compte rendu officiel n’est pas à ce jour paru.

Voir l’article complet sur le site de WHRO

Nous devons rester extrêmement vigilant sur les décisions finales qui seront prises à la CMR. L’IARU sera présente, nous continuerons à leur apporter notre soutien et surtout à montrer l’unité des associations nationales comme internationales qui est vitale pour tous. Grâce à ce travail, les associations de radioamateurs sont aujourd’hui considérées, il existe toujours des trublions qui font bande à part, où qui se vantent d’être dans les coulisses de l’administration, ces comportements ne servent en rien la cause radioamateur, bien au contraire… Leurs articles désobligeants ne font que renforcer notre unité et les ridiculisent tant envers les radioamateurs qu’envers les administrations.

Prochaine étape sera la réunion inter associative, nous y discuterons des problèmes français et ensemble nous avancerons. Nous discuterons principalement de la formation des nouveaux radioamateurs, du nouveau décret correctif de celui de 2012 et autres sujets qui seront débattus. Un point international sera fait.

Réunion française de préparation au CPG 19-09 / CMR 2019

La séance de préparation française au CPG (Conférence Preparatory Group) qui aura lieu du 26 au 30 Aout,  s’est tenue cette semaine.

Elle a étudié les objections soumises par l’IARU (CPG19-115) et la lettre commune des associations françaises.

Nous avons reçu l’assurance que l’ANFR a pleinement conscience de l’importance que revêt la bande 144-146 MHz pour les radioamateurs et que la proposition française ne permet pas de remettre en question les attributions dont bénéficient les radioamateurs ni d’insérer des contraintes sur les attributions existantes.

La bande 144-146 MHz est attribuée à titre primaire aux services Amateur et Amateur par satellite et elle le demeurera puisque le point proposé n’aborde pas cette question.

De plus le document ” F – AI10 – Non safety AMS-backgroud information” (ref CPG(19)137 daté du 21/08/2019 )  préparé en réponse aux objections de l’IARU indique clairement que la bande 2 m restera bien disponible à toutes les utilisations du service radioamateurs :

France recognizes the wide range of amateur applications hosted by the 144-146 MHz band. The band will remain available for all these applications after WRC-23.

La décision finale de conduire éventuellement l’étude proposée par la France sera prise par la CPG fin Aout, mais grâce à une collaboration inter associations, tant nationale qu’internationale, il est à noter que nous avons obtenu des éléments rassurants sur la nature et les conséquences de cette étude.

C’est une étape positive et importante, soyez certains que les associations restent bien sûr vigilantes et continuent leur  travail commun tant au plan national qu’international.

AMSAT-F, DR@F, URC et REF

Reclassement ON3 en ON2

Voilà déjà quelques mois que l’on ne parle que de cela en Belgique… Le nouveau décret Royal pour les radioamateurs.

Il faut rappeler le contexte actuel. La Belgique a 2 classes de licence, les ON3 et les autres. Avant 2010 il y avait ceux de la classe B (HAREC B) qui ont été reclassés en classe HAREC A avec la suppression de la télégraphie et qui ont changé leur indicatif, il y avait des opérateurs de classe C (ON3 avant 2005) qui ont été reclassés en ON2 (Ils peuvent toujours demander leur reconversion)… Aujourd’hui seule la licence HAREC est délivrée et la licence de base, classe C (ON3). Les ON3 passent un examen équivalent à la licence dite “novice CEPT”  (site IBPT et ICI), si effectivement ils passent une épreuve pratique dans un radioclub, comme le préconise la “entry classe CEPT” ils passent aussi une épreuve de législation et une épreuve technique à l’IBPT sur la base du report 36 et de la recommandation 05(06). Certains pays CEPT reconnaissent d’ailleurs une équivalence à cette licence ON3 si dans leur pays ils ont instauré une “licence novice”.

Depuis quelques années l’ensemble des associations nationales et internationales réclament l’application des textes CEPT et la création de 3 classes de licence dans tous les pays CEPT. La Belgique souvent à la tête de l’innovation dans les textes radioamateurs s’apprête à créer 3 classes de licences :

  • Entry Class : ON3
  • Novice Class : ON2
  • HAREC Class : Les autres ON

Une première partie du décret est parue, celle d’affectation des bandes, et il s’avère que les actuels ON3 sont lésés, car leur nombre de bandes autorisées diminue ainsi que leur puissance qui passe de 50 W à 10 W. Leurs droits actuels se rapprochent plus des droits des nouveaux ON2 que des nouveaux ON3. Aucune allusion n’est faite dans ce décret pour préciser s’il y a ou pas un reclassement de prévu.

Nous avons donc été contacté par les associations Belges qui ne siègent pas à l’IBPT et par de nombreux OM qui ne comprennent pas, le silence de l’IBPT mais surtout le silence pesant des autres associations radioamateurs qui siègent à l’IBPT, VRA, UFRC associations fantômes sans membre et la principale l’UBA qui n’a fait que constater mollement la proposition de l’IBPT…  Ils savaient, mais n’ont rien dit et n’ont rien fait.

WHRO a donc décidé d’aider les associations Belges qui ne siègent pas à l’IBPT à faire entendre leur point de vue et lance une pétition pour demander le reclassement des ON3 en nouveau ON2. Plus vous serez nombreux à signer cette pétition, plus vous donnerez les moyens à ces associations de porter votre voix à l’IBPT .

Diffusez, faites signer la pétition nous savons que nous pouvons compter sur la solidarité internationale de tous les gars du monde.

 

 

Traduction
Trouver sur le site
Calendrier URC
octobre 2020
LMMJVSD
    1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
« Sep   Nov »
Abonnements

Bulletin F8URC

WHRO News Letter

Paiement Paypal
Adhésion URC 2020
Other Amount:
Votre email:
Mémento licence HAREC

Edition 2017

Commander ICI

Archives
Categories