Pour un radioamateurisme authentique et moderne

Cours CW

IC7300 : QSK et relais bruyant + Danger du QSK en général

A découvrir sur :
http://radioamateur.forumsactifs.com/t1957-ic7300-et-bruit-du-relais-d-emission-reception-remarque-sur-le-qsk-break-in-en-general
Le code QSK utilisé par les radioamateurs est le procédé qui consiste à transmettre en morse (CW) en vox avec un délai quasiment nul. L’émetteur-récepteur repasse alors en réception à chaque fois que le manipulateur CW est lâché.
J’estime que cette pratique est à proscrire sur tous les émetteurs-récepteurs dont la commutation entre l’émission et la réception, est basée sur la commutation d’un relais. En effet, un relais n’a pas vocation à commuter à cette vitesse et la fiabilité de ce dernier risque d’être clairement réduite.

Je ne peux que vous inciter également à vous méfier des postes d’occasion de ce genre dont l’opérateur aimait ce type de pratique…
Pour trafiquer en QSK, il est préférable de s’orienter vers des postes permettant cette pratique : Ceux dont la commutation émission/réception est réalisée à l’aide d’une diode PIN de puissance (FT2000, FT2000D, K3 par exemple).
Les vidéos du lien ci-dessus ne sont pas totalement inintéressantes pour découvrir l’intérieur de l’ IC7300.

Cordialement,
Ludovic Vuillermet – F5PBG

http://f5pbg.free.fr

a-suppr2

Web et morse main dans la main

F5LBD-01

Article paru dans le Républicain Lorrain du 25 février 2016 “Insolite Boulay-Moselle”

On les croyait incompatibles, le Web ayant supplanté le morse comme on craignait que la télévision ne signe l’arrêt de mort du cinéma. Erreur !

Michel Baudoin, ancien transmetteur, bien connu dans la région pour ses nombreux talents dans le domaine, fait le point sur ces convergences.

Parfois des anciens transmetteurs tels que l’armée toutes armes concernées, Terre, Air, Marine, Ministère de l’intérieur, administrations civiles etc.., souhaitent réentendre du morse. Mais ils n’ont pas de récepteur de trafic morse pour le faire.

Aujourd’hui ce n’est plus un problème, ils peuvent entendre du morse même s’ils n’ont pas de récepteur, grâce à Internet, s’ils disposent de ce moyen de communication. Il suffit de taper « WEB SDR » sur un moteur de recherche et il leur sera proposé d’écouter le mode CW, c’est-à-dire du morse.

« Les signaux entendus de morse sont sans doute de moins bonne qualité, comparés à un récepteur classique, mais c’est encore très lisible. J’ai fait l’expérience de cette écoute », ajoute-t-il.

Et de poursuivre : « Pour les personnes qui connaissent déjà le morse, enfin celles qui se souviennent encore des sons de chaque caractère en morse, il est possible de suivre un exercice d’entraînement de lecture au son composé par moi-même, mis en ligne par Sylvie de F1psh, et lisible chaque mercredi sur le site : https://www.news.urc.asso.fr/2016/ 02/17/cours-de-cw-f5lbd-nr5.

Avis aux amateurs !

Traduction
Abonnements

Bulletin F8URC

WHRO News Letter

Calendrier 2019

Toutes les activités, réunions, salons, concours de l’année 2019 à télécharger

Calendrier URC 2019

Mémento licence HAREC

Edition 2017

Commander ICI

Archives
Catégories
Partenariat

Nous recommandons ces sociétés, le meilleur accueil vous sera réservé et réduction pour les membres de l’URC