Pour un radioamateurisme authentique et moderne

Histoire

Histoire de l’émission et réception radioamateur en 1932 aux USA (1)

page QST

Présentation de la série technique QST

Les descriptions OM qui seront présentées, sont toutes issues de la Revue QST de 1932 et il s’agit de l’édition d’origine que nous a fait parvenir F1TRR en un gros volume relié à l’ancienne de plus de 800 pages. Nous avons sélectionné les meilleurs articles techniques, authentiques reflets de l’évolution technique et expérimentations radioamateurs de l’époque.

Par chance nous avons eu aussi la possibilité de travailler sur les originaux de Radio- REF de 1932, collection mise à notre disposition par F1TRR et de restaurer et réécrire quelques séries d’articles techniques REF ayant mal vieillis, par le papier bien jauni. Nous avons découvert que certains articles trouvent leurs sources dans le QST de la même période.

Le plus intéressant sera de faire un état comparatif de l’évolution du radioamateurisme entre France et U.S.A. Les nombreuses publicités commerciales illustrant QST, ouvrage de 68 pages, au format ½ commercial, apportent déjà une réponse incontournable à certaines questions.  Notamment le 56 Mégahertz (5 mètres), où en France l’expérimentation à lire Radio –REF 1932 allait bon train….

Mais à la même époque aux U.S.A était disponible sur le marché commercial radioamateur la station complète 56 Mégahertz vendu en KIT ou clé en main.

Lire la suite………

 

HISTOIRE DES TRANSCEIVER CW QRP

TRX QRP CWNous avons reconstitué l’histoire des transceiver CW QRP en se basant sur les informations disponibles sur le WEB, avec récupération de documents sur certains sites qui actuellement ont disparus. Cette histoire est surtout technique, mais elle démontre l’esprit d’innovation des radioamateurs et la recherche pour promouvoir la simplicité et l’efficacité de la construction radioamateur.

Voici la liste des documents à lire :

  • Le Micro 80 de RV3GM
  • Le Micro mini ee RV3GM
  • Le Pixie 2
  • Le pixie 2 de G3LH……..

lire la suite …….

Le code morse

100_0157

Le code a été inventé par Samuel Morse (1791-1872) aux États-Unis pour transmettre des informations sur des fils électriques. Aujourd’hui il est encore utilisé par les radioamateurs car il ne nécessite qu’un manipulateur pour l’émission, et un écouteur pour la réception, les signaux électriques étant converti en sons ; le décodage se fait donc à l’oreille.
À l’instar des informations numériques d’aujourd’hui, la compréhension du signal est indépendante du niveau de signal pourvu que le signal soit plus audible que le bruit.
Il y a quelques années encore, l’obtention de la licence de radioamateurs exigeait la capacité d’envoyer 5 mots par minute. Les opérateurs radios militaires décodent jusqu’à 40 mots par minute. Chaque lettre de l’alphabet ainsi que les chiffres et des caractères de contrôle sont formés d’un ensemble de point et de trait (1 à 6) .
Tous les caractères sont régis par l’UIT (Union International des Télécommunications) et constitue le code international. Attention les américains ont leur propre code…
La cadence d’émission
La durée de base est celle du point, typiquement ¼ s.
– La durée du trait est 3 fois celle du point
– Deux symboles successifs sont séparés par un intervalle de temps équivalent à un point.
– Deux lettres sont séparées par un intervalle de temps équivalent à un trait.
– Deux mots sont séparés par un intervalle de temps équivalent à 7 points.

.

Table du code morse

Continuer la lecture

L’Aventure de la TSF

Arte-TSF

À l’aube du XXe siècle, après plusieurs années de recherche, l’Italien Guglielmo Marconi met au point la télégraphie sans fil (TSF). C’est, dit-on, grâce aux messages de détresse envoyés par les opérateurs de TSF, que sept cents personnes purent réchapper du naufrage du Titanic, en avril 1912.

  • Déjà diffusé le Samedi 11 janvier à 15h45
  • Visible sur ARTE+
  • Rediffusée : Vendredi  31 janvier à 16h25

.

On aperçoit sur la photo le cohéreur de Branly, sans qui la radio n’existerait pas… Et sans ce procédé Marconi n’aurait pas pu inventer son système. La première liaison a eu lieu en 1899 entre Wimereux (62) où était Marconi et l’Angleterre près de Douvres où était Edouard Branly. Voir les articles du “Petit Illustré” de l’époque.

Continuer la lecture

Appel à tous

garde

Le CA de l’URC et plus particulièrement sa présidence, représentée par F1PSH, F8DFO et F5IDC, se sont employés à réunir l’ensemble des archives de l’URC. L’ensemble des dossiers a été remis à F1PSH et F5IDC par notre ami Martial de F5LLH. Malheureusement, quelques OCI manquent à l’inventaire et semblent s’être perdus durant un long et périlleux voyage. C’est pourquoi nous faisons appel  à chacun d’entre vous, radioamateur, écouteur ou simple lecteur averti, pour nous prêter main forte afin de réunir la totalité des OCI manquants.

Pour chaque numéro d’OCI retrouvé avant le 31 décembre 2013, un don de 1 € sera fait au téléthon

Continuer la lecture

Opérateurs radio 2de guerre mondiale

Le Centre Européen du Résistant Déporté rend hommage cette année à ceux qui transmettaient clandestinement des informations, les opérateurs radio. L’exposition est intitulée “l’heure des combats viendra”, la phrase codée la plus célèbre de l’histoire à l’origine du débarquement en Normandie.

Article à lire sur le site de France 3 Alsace

Bienvenue sur QSL Watch

Tout comme vous, nous sommes des passionnés de radioamateurisme, DX et des cartes QSL. Que nous soyons des mordus du DX ou des joueurs occasionnels dans cette partie de chasse, nous aimons avoir une confirmation des QSO que nous avons fait, aussi bien par QSL papier que par un moyen électronique. Si la quête de l’Honor Roll du DXCC ou d’autres diplômes peut-être un jeu parfois rude, il reste néanmoins important de lui conserver un vrai esprit amateur.
C’est le crédo de ce site, de faire de l’échange de QSL quelque chose d’indissociable du véritable esprit OM. Comment nous aider ? Deux moyens :
• Donnez nous votre retour sur la politique QSL de stations DX ou d’expéditions. Parlez au monde entier des QSL que vous avez reçues et ce que vous en pensez. Cela veut aussi dire remercier cette station DX rare qui vous a aimablement envoyé une magnifique carte QSL ou l’a confirmée via Logbook of the World dans l’instant qui suivait le TU es 73 final.
• Partagez votre expérience à propos des QSL managers. Combien demandent-ils de frais d’envoi ? Sont-ils aimables ou plutôt désagréables quand vous leur demandez de jeter un oeil dans le log ? Ont-ils eu besoin d’une année pour vous répondre ?

Nous savons tous qu’une expédition DX est un projet coûteux, mais une fois sur l’air, tout ceci doit rester un hobby et ne devrait pas être impacté par l’argent.
Si vous souhaitez nous aider, tout d’abord créez un compte utilisateur (pour protéger notre base de données des spams, nous n’autorisons pas les commentaires anonymes), ajoutez une entrée dans la base de données (station DX ou QSL manager) et puis donnez votre avis sur celle-ci.
Une toute dernière chose, nous vous remercions de garder en tête que ce site web est toujours en version béta. Nous essayerons de l’améliorer au fil de vos commentaires et remarques.

73 es GL, Freddy de F5IRO & Yan de XV4Y.

 

Source : http://www.qslwatch.com/

 

Titanic par F9OE

Difficile en ce mois d’avril d’échapper à la commémoration du centenaire du naufrage de ce paquebot d’où ” aurait ” été émis le premier SOS de l’histoire. Radio, TV, journaux…
Si quelques 1500 personnes y ont perdu la vie, quelques centaines d’autres gagnent aujourd’hui de nombreuses piécettes avec films, casquettes et autres mugs…
Dans ce fatras d’informations souvent contradictoires, je vous invite à lire le dernier QST/MM de F6GIN qui apporte des informations intéressantes, plus spécialement sur le plan radio. Merci André.

GB100MUC, GR100MGY, TM5MGY et de nombreuses autres stations participent à la “commémoration Titanic”. MGY était l’indicatif de ce paquebot. A noter que les indicatifs actuels des bateaux comportent, non pas trois, mais quatre caractères et cinq pour les avions.

Je me demande si Google ne frise pas l’engorgement. Je n’ai pas échappé au système… ce qui m’a fait parcourir quelques sites relatifs à cette catastrophe, chacun donnant libre cours à moultes supputations…
Ce serait le premier SOS de l’histoire ? Il semble que non. Il est vrai que ce sigle n’a été adopté qu’en 1906 date de la première convention radiotélégraphique internationale de l’UIT. Auparavant on employait CQD, CQ Distress (appel général de détresse), et non ” Come Quickly Danger ” comme j’ai pu le lire ici et là…

La suite ici

Traduction
Abonnements

Bulletin F8URC

WHRO News Letter

Calendrier 2019

Toutes les activités, réunions, salons, concours de l’année 2019 à télécharger

Calendrier URC 2019

Mémento licence HAREC

Edition 2017

Commander ICI

Archives
Catégories
Partenariat

Nous recommandons ces sociétés, le meilleur accueil vous sera réservé et réduction pour les membres de l’URC