Pour un radioamateurisme authentique et moderne

La chute de la station spatiale chinoise

Le laboratoire spatial chinois Tiangong-1

A l’Observatoire de Paris, l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides – IMCCE suit de près la trajectoire de la station spatiale chinoise, Tiangong-1, dont la rentrée dans l’atmosphère terrestre se précise : elle est à ce jour estimée au 1er avril 2018. Lire la suite

Survol de la France métropolitaine par Tiangong-1, entre le 29 mars et le 2 avril. © Google maps, Michel Capderou, LMD

Selon les dernières estimations de l’Agence spatiale européenne (ESA) – mises à jour régulièrement -, la fenêtre de la rentrée atmosphérique de la station spatiale chinoise est désormais centrée sur le premier avril, 23 h 25 TU (soit le 2 avril, 1 h 25 heure de Paris). Elle s’ouvre entre l’après-midi du premier avril et le matin du 2 avril. Mais « c’est très variable » souligne l’ESA. D’autres prévisionnistes comme Aerospace s’alignent aussi sur le premier avril, 23 h 30 TU, plus ou moins 7 heures.

Tiangong-1 est désormais à moins de 200 kilomètres d’altitude et descend d’environ 5 kilomètres par jour, a indiqué l’Observatoire de Paris qui, à travers l’IMCCE, s’efforce aussi de déterminer l’endroit où les débris du « palais céleste » pourraient tomber. Évidemment, la vitesse de sa descente s’accélère, « à mesure que la station traverse les couches de l’atmosphère de plus en plus denses ».

Suivre en direct la chute sur le site Futura Sciences

Données orbitales :

  • 1 37820U 11053A 18091.00304286 .02715064 91996-5 19001-3 0 9990
  • 2 37820 42.7428 200.6065 0007470 347.8126 12.9725 16.40004788373879

Voir la trajectoire en live

Traduction
Abonnements

Bulletin F8URC

WHRO News Letter

Calendrier 2019

Toutes les activités, réunions, salons, concours de l’année 2019 à télécharger

Calendrier URC 2019

Mémento licence HAREC

Edition 2017

Commander ICI

Archives
Catégories
Partenariat

Nous recommandons ces sociétés, le meilleur accueil vous sera réservé et réduction pour les membres de l’URC