Pour un radioamateurisme authentique et moderne

Code SINPO

A-025CComment décrire la qualité de réception? Pour ce faire, on peut rédiger plusieurs paragraphes, mais il existe un procédé sous forme de résumé codé, issu des pratiques de la radio amateur. C’est le code SINPO.

La plupart des grandes stations internationales utilisent l’heure universelle et comprennent ce code SINPO. Font exception cependant, et c’est bien compréhensible, les petites stations des régions tropicales, auxquelles il est parfois préférable d’écrire dans leur langue, en citant les détails de programmation selon leur heure locale, et en décrivant en clair la qualité de réception.

Quelques stations internationales de moindre envergure se basent encore sur les relevés d’écoutes de leurs auditeurs pour se faire une opinion de l’efficacité de leur diffusion, ou l’identification des stations causant des interférences. Cependant, toutes les grandes stations internationales disposent aujourd’hui de moyens instantanés de connaître la qualité de réception dans leurs régions-cibles, principalement par échanges de services réciproques et communications directes avec leurs consoeurs. Le DXiste appartenant à la race du radioamateur raté” perd royalement son temps et fait sourire s’il émaille de détails pseudo-techniques ses rapports d’écoute à la VOA ou à RFI, ou à un quelconque gros canon situé sur son continent. Reflet d’un autre âge où les émetteurs ne rayonnaient pas 300 ou 500 kilowatts. Il risque surtout de se faire “cataloguer” alors que les radiodiffuseurs sont surtout intéressés à recevoir des commentaires sur le contenu de leurs émissions.

Le tableau suivant indique de quelle manière on évalue chacun des aspects de la propagation, de façon à les exprimer en un code de 5 chiffres: force du signal ou niveau sonore (S = strength), présence d’interférences (I), bruits statiques atmosphériques (N = noise; attention: les parasites industriels ou domestiques de votre quartier n’intéressent que vous, c’est votre problème, pas celui de l’émetteur!), stabilité ou instabilité de la propagation (P) due au “fading” (cet évanouissement périodique grandement atténué et presque totalement absent dans les récepteurs qui ont aujourd’hui un contrôle automatique de gain), et enfin une appréciation générale (O = overall).

La force du signal peut être évaluée à l’oreille ou selon la position moyenne de l’aiguille du S-mètre, ou l’allumage d’une série de diodes: rappelons qu’il n’y a pas de standardisation technique des S-mètres, qu’ils réagissent plus ou moins selon le rendement de l’antenne utilisée et son emplacement, et que de toute façon le SINPO n’est pas et n’a jamais prétendu être une mesure à caractère technique, mais simplement une abréviation pratique. A noter que le chiffre du “O” peut très bien être supérieur à celui du “S”: le confort d’écoute peut être excellent même avec un signal modéré ou faible, si la réception n’est pas gênée d’autres manières.

Signal  Interference Noise (bruit) Propagation (fading) Overall merite(note globale)
5 excellent 5 none / aucune 5 none / aucun 5 none / aucun 5 excellent
4 good / bon 4 slight / légère 4 slight / léger 4 slight / léger 4 good / bonne
3 fair / assez bon 3 moderate / modérée 3 moderate / modéré 3 moderate / modéré 3 fair / assez bon
2 poor / faible 2 severe / forte 2 severe / fort 2 severe / fort 2 poor / médiocre
1 hardly audible/très faible 1 extreme 1 extreme 1 extreme 1 unusable/à peine audible
Traduction
Paiement Paypal
Adhésion URC 2020
Other Amount:
Votre email:
Calendrier URC
août 2020
LMMJVSD
      1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31       
« Juil   Sep »
Abonnements

Bulletin F8URC

WHRO News Letter

Mémento licence HAREC

Edition 2017

Commander ICI

Archives
Catégories
Partenariat

Nous recommandons ces sociétés, le meilleur accueil vous sera réservé et réduction pour les membres de l’URC