Pour un radioamateurisme authentique et moderne

Réforme des examens

Logos Administration radio

Projet pour la réforme des examens radioamateurs

Nous proposons simplement un aménagement des conditions de réussite aux épreuves. L’examen ne change pas, les deux épreuves sont passées par tous les candidats, seuls les critères de réussite évoluent.

Pour valider sa licence il faut un minimum de 10/20 à l’épreuve de législation, toute note en dessous de 10/20 est « éliminatoire ». Il est ensuite fait une moyenne avec les points de l’épreuve technique et selon la moyenne des 2 épreuves  on peut obtenir une licence.

Lors des changements de classe, la note obtenue à l’épreuve de législation peut soit être conservée, soit être repassée, la meilleure des 2 notes comptera dans le résultat final.

Principes de validation des résultats :

  • L’obtention de la note minimale de 10/20 à l’épreuve de législation permettrait la délivrance d’une licence débutant, la note de 0/20 à l’épreuve technique est éliminatoire.
  • L’obtention d’une moyenne à l’ensemble des deux épreuves (législation et technique) entre 8/20 et 12/20 permettrait la délivrance d’une nouvelle classe novice reconnue par la CEPT.
  • L’obtention d’une moyenne supérieure à 12/20 permettrait la délivrance de la licence complète HAREC équivalente à la classe unique actuelle en France.

Le minimum de 8/20 de moyenne à l’ensemble des deux épreuves est abordable par des élèves et par les moins jeunes qui ont quitté l’école depuis un certain temps. Le fait de faire la moyenne entre les deux épreuves permet de compenser les éventuelles  faiblesses techniques de candidats non issus de filières scientifiques ou qui ont terminé leurs études depuis un certain temps, par une meilleure note dans l’épreuve de législation

Le minimum de 12/20 pour la licence HAREC permet de rendre un peu plus difficile la licence complète et donc plus conforme aux exigence CEPT.

Si on veut rendre l’examen plus difficile, au lieu de prendre la moyenne des 2 épreuves, on peut uniquement prendre la note de l’épreuve technique et changer les seuils, mais le but de l’évolution des examens radioamateurs c’est de pouvoir accueillir le plus grand nombre et ne pas  désavantager toute une population peu technicienne de parvenir à obtenir une licence.

Ce système ne coûte que très peu à l’administration, le logiciel d’examen n’est pas modifié, c’est uniquement la publication des résultats qui change.  Le gain pour l’état, c’est plus d’examen passé et donc plus de reçus et donc plus de taxes radioamateurs. Ces possibilités nouvelles pour de futurs radioamateurs ne doivent pas nous faire oublier que nous devrons les accueillir dans les radioclubs ou tout simplement sur l’air afin de les accompagner dans leur apprentissage de la radio. Car ce n’est pas parce qu’on à un permis d’émettre que l’on sait trafiquer…

Propositions de droits pour ces nouvelles classes

Ce ne sont que des propositions à discuter avec l’ensemble des radioamateurs et des associations qui les représentent.

Proposition pour la licence débutant

Une partie de ces bandes, avec une puissance limitée. Ces droits pourraient être étendus à la classe 3 actuelle.

  •  28,000-29,700 MHz
  •  50,000-52,000MHz
  • 144-146 MHz
  • 430- 440 MHz

Proposition pour la licence novice CEPT

Uniquement des parties de bandes réservées aux novices. Puissances limitées. Voir avec les autres pays CEPT.

  • 3,5-3,8 MHz
  • 7,000-7,200 MHz
  • 14,000-14,250 MHz
  • 21,000-21,450 MHz
  • 28,000-29,700 MHz
  • 50-52 MHz
  • 144-146 MHz
  • 430- 440 MHz
  • 1240-1300 MHz
  • 2300-2450 MHz

Si vous avez des commentaires, n’hésitez pas

 

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2014 URC Union des radioclubs

20 réponses à Réforme des examens

  • Bravo L’URC je suis fier de cotiser dans votre association 73 Franck

  • A ce jour ma fille ne rêve que d’une chose nous rejoindre…alors je ne peux que dire oui même s’il n’y a que du 144-432!
    c’est une entrée en matière qu’il faut! pouvoir commencer à pratique rien de plus motivant pour la suite des exams! et à 12ans c’est impossible d’espérer passer la licence aujourd’hui.

  • Moi je propose l’idée d’un « PACK initiation » qui pourrait comprendre les 4 bandes proposées, avec une puissance limitée, et pour une durée de 3 ans renouvelable 1 fois pour les moins de 18a.
    Ainsi l’objectif de poursuivre la formation serait préservé et on éviterai de créer une « classe low cost »
    73s Christian

    • L’intention est louable et elle est une réponse à 20 ans (si ce n’est plus) de non engagement des associations nationales pour le radioamateurisme.
      L’état délivre un certificat qui atteste d’un seuil de connaissance à un jour J. Il ne fera rien d’autre et surtout il ne donnera jamais les moyens à l’administration de gérer un indicatif temporaire, renouvelable ou avec une limite d’âge. Il délivre un permis d’émettre et il perçoit une taxe pour ça. Le rôle de l’administration s’arrêtera là.
      Ce travail d’accompagnement DOIT être fait par nous tous les radioamateurs, et cette incitation à poursuivre plus loin doit être fait par nous tous et où ça : dans les radioclubs !
      C’est à nous associations nationales de se faire connaitre par exemple en proposant un dépliant à tous les candidats dans les centres d’examen, en ayant un tissu associatif national fort, en favorisant l’échange entre les radioclubs…
      Imaginons, qu’un jeune de 15 ans ait sa licence, a t-il les moyens de s’acheter une station « presse bouton » NON, alors c’est là que l’on intervient en tant que club, on l’a formé, et bien il faut l’équiper en montant un kit SDR qui fonctionnera avec une tablette ou un téléphone portable, en fabricant des antennes, moi je suis plus pour le pack : « une station pour moins de 100 € » à venir monter dans un radioclub pour tous ceux qui ont une licence…

  • Bonjour à tous, je prends la plume afin de rebondir concernant le sujet de la Classe 3 CEPT. Et bravo de lancer un débat très riche en soit, qui ne manquera pas de rebondissement. Car il est grand temps de mettre un terme aux délateurs et autres personnes tenant des propos à l’égard des F0 plutôt diffamatoires. Il serait souhaitable que celle-ci soit officiellement reconnue de la communauté internationale. Car faire, refaire et défaire, n’a jamais apporté du sérieux dans une reconnaissance auprès des instances internationales. Pour ma part, et mes propos n’engagent que ma personne, s’il doit y avoir un apprentissage à communiquer, il doit aussi y avoir un apprentissage à l’écoute et l’un ne va pas sans l’autre.

    Concernant les fréquences allouées, ils seraient judicieux que celles-ci puissent apporter une réelle motivation à vouloir aller au-delà, si telle en est autrement, le récipiendaire ne frappera pas à la porte. L’idéal serait la bande des 10 m avec une puissance de 50 w, le 2m et le 70 cm avec une puissance de 50 w et le 23 cm avec une puissance de 25 w.

    Relatif à la durée dans le temps, il ne doit pas y avoir de limite dans le temps, car chacun doit rester libre de choisir, à vouloir passer à la classe supérieure ou rester à la classe CEPT 3. Le permis de conduire, lui aussi donne au récipiendaire le droit de conduire pendant un certain temps et avec une vitesse moindre, mais on lui demande pas de repasser son permis après ce temps d’apprentissage. Je pourrais citer d’autres exemples encore plus dans l’actualité de notre temps, mais se serait une perte de temps. Par ailleurs, à vouloir trop cibler, voir cantonner qui peut ou ne peut pas devenir Radioamateur, cela revient à devenir sectaire, le monde de la radio n’a pas forcément besoin de personnes sectaires mais de personnes ouvertes d’esprit vers un avenir meilleur, ayant un intérêt vers les sciences et la technique, et non laisser une porte fermée en y rajoutant des serrures, et à chaque fois qu’il y a débat, une nouvelle serrure est ajoutée à notre porte.

    En conclusion, il convient de savoir ce que nous voulons laisser aux générations futures, l’image que nous leurs transmettront sera proportionnelle à l’image que eux se feront de notre activité sur les ondes radios allouées à notre passion.

    En clair, nos idées ne doivent pas nous diviser, mais nous rapprocher.

    73 à tous Frédéric.

  • bonjour à tous,
    (je suis 14e342 par ailleurs…) donc je ne répéterai pas ce que j’ai dit à ce sujet sur d’autre « journaux » …
    mais pour résumer j’adhère au fait de revoir apparaître la licence pour novice…j’ai failli la passer il y à 2 ans mais j’ai perdu
    mon emploi au même moment….
    73 à tous Jacques.

  • bonjour
    a tous

    je suis très favorable a une évolution de la classe novice, dans le bons sens comme dans d’autres pays européens, et je rejoins certains f0 pour les critiques et le dénigrement permanent a notre encontre, que ce soit sur la qrg et radio-club, notre licence , nous avons payés et l’avons passer, sans compter la redevance annuel.

    oui a une transformation et le droit d’émettre avec une puissance correcte sur certaines fréquences, ce qui aiderez certains et encouragerait d’autre a passer la classe unique.

    voir sur le net le plan de fréquences autorisés et puissances pour l’ équivalant fo français en Europe et dans le monde.

    73, a tous

  • F4CUO
    Bonjour à tous, un petit mot concernant cette modification à venir pour la classe Débutant et Novice CEPT. Enfin une proposition en faveur de futur OMS pour les encourager à préparer la règlementation et la technique. Pour la classe 3 il serait urgent de faire une modification définitive et leur trouver une solution pour qu’il soit définitivement tranquille, en sachant que eux aussi on une certaine expérience du trafic en VHF, et avec un complément HF comme on dit chez nous (( Que du bonheur)).
    73 à tous(tes)

  • La position du REF est inadmissible. Il a fait motus . Il n’a pas consulté les adhérents . ( Je suis au REF )
    Je l’ai dit à l’AG et on trouvait que je parlais trop !!!
    L’administration ne peut pas nous refuser une remise à plat des licences .
    Il faut la demander avec détermination .
    Il faut une licence d’entrée dans le radioamateurisme .
    Bon courage
    claude Mournet

  • quand vous dite que nous aurons des droit aux 50 ega 28 mega 440 cela inclu tout mode et quand cela sera oficiel
    merci F0FFC

  • je suis moi meme endicaper a 70% et jais des lacune en memoire du au fait de mon anevrisme jai demander un examin de mon ca et voila la reponse
    ANFR – Question n°12956 envoyée le 23/12/2013
    Question:
    je suis endicaper a 70% et la memoire nes plus posible pour retenie tout les formule alor je voudrait bien trouver une solution pour que l on macorde le chifre 4 a la place du 0 comme quand les indicatif on ete changer en 1999 fa fb merci de me comprendre je suis f0ffc et je reve de pouvoire faire des qso en telecrafie sur la hf et usb merci je peut fournir un certificat de mon docteur pour mon absence de memoire suite a un anevrisme merci
    Réponse:
    Bonjour,
    Nous sommes au regret de ne pas pouvoir vous accorder une réponse favorable à votre demande.
    Cordialement,
    E. SCORDO
    a votre avis cela vous semble juste
    merci de me lire
    christian belfort F0FFC

    • La réponse est normale, mais elle n’est pas juste je le comprends. Effectivement dans votre cas au vu de vos difficultés une licence mieux adaptée est nécessaire. Des droits plus importants sont aussi nécessaires c’est ce pourquoi nous nous battons.
      L’administration ne peut pas « donner » l’examen comme ça, si elle le fait pour un avec toutes les meilleures intentions du monde, elle doit le faire pour tout le monde, y compris ceux qui n’ont pas de handicap mais qui ont simplement la « flemme » de travailler un peu, ce qui n’est pas votre cas.
      Pour vous, il existe un examen avec plus de temps, je suis persuadée que si vous avez pu obtenir la partie législation, vous pourriez obtenir la partie technique et devenir F4. Ah bien sûr peut être pas avec 18/20 mais juste le nombre de points suffisant pour passer dans la classe supérieure. Pour cela il faut être entouré par des formateurs au sein d’un radioclub. Il ne faut pas se faire un monde de cette partie technique et de toutes ces formules, les limites de bandes sont à mon avis plus difficiles à apprendre que la radioélectricité.
      Il faudra encore patienter un petit moment avant de pouvoir aller en HF, en attendant essayez de préparer la F4, même si on vous accorde des droits supplémentaires pour la F0, quelle satisfaction si vous réussissiez à gravir les marches… Il faut simplement ne pas être pressé et faire les choses étapes par étape, un pas à la fois et soyez persuadé que vous pouvez y arriver… Et si vous n’y parvenez pas, ce qui est appris est acquis et tôt ou tard avec l’harmonisation européenne il y aura une évolution. Tout est une question de temps.

  • je coprent pas pour qui on a fait passer les fa en 1999 f4 sans passer examin et cela se passe relativement bien pour quoi cette fois ci on a pas le meme choix
    merci de repondre
    f0ffc

    • Ce qui s’est fait un jour n’est pas forcément reproductible un autre jour. La question est à poser à l’administration.
      En 1999, les FA passaient une épreuve de législation + une épreuve de technique allégée, et les FB passaient une épreuve de graphie à 5 mots minute. Donc dans la réforme globale des classes, effectivement les FB qui avaient un certain nombre d’année de trafic sont passés F8 et les FA sont devenus F4.
      Aujourd’hui ce n’est pas du tout la même chose car les F0 n’ont pas passé d’épreuve technique mais seulement une épreuve de législation. C’est pourquoi nous proposons qu’une réforme globale des examens soit envisagée, avec la création d’une épreuve technique allégée qui donnerait un accès au décamétrique, c’est ce que nous appelons le certificat intermédiaire ou licence novice reconnue CEPT.
      Nous souhaitons conserver le certificat débutant équivalent à la F0 actuelle et comme cet accès est maintenu il n’y aura donc pas de reclassement, mais nous souhaitons que cette classe d’entrée ait accès aussi à d’autres fréquences et d’autres modes que le 144 MHz.

  • merci de ta reponse alors que je n est plus que a tenter la technique ou attendre un miracle de l administration bon je vais voire si je peut trouver de aide pour conaitre au moin 10 formule facille a retenir pour examin au pres de radio qui nous donnerait des cours en directe sur la qrg le soire ou en journer pour les personne endicaper et au chaumage par descrimination merci de penser a eu aussi
    F0FFC
    christian

  • je vous souaite bonne anne a tous et bon trfique penser a ceux qui peuve pas faire de grande distence
    je vien de me reseigner a l agence de villejuif et ses 30/60 question en technique qui faut pour obtention de la partie thechnique jai mal a la tete lol

    F0FFC

    • Meilleurs voeux aussi et 20 questions techniques à préparer, soit 2 questions par mois, à la fin 2014 de F0 vous serez passé à F4.
      Lu sur le site de l’ANFR :

      L’épreuve « Technique » portant sur l’électricité et la radioélectricité comporte également 20 questions sous un même mode de QCM.

      3 points par bonne réponse et – 1 point par mauvaise réponse (0 point si on ne répond pas) il faut donc minimum 30 points sur 60 pour avoir l’examen. Ce qui représente 10 bonnes questions sans mauvaise réponse, ou 11 bonnes questions et 3 mauvaises réponses. Courage ce n’est pas insurmontable.

      Ce qui ne nous empêche pas de continuer à demander un accès à plus de fréquences pour les F0 et la création d’une licence intermédiaire reconnue par la CEPT.

  • Le 17 décembre avait lieu la réunion à l’administration, et l’URC est fière de pouvoir annoncer que nos 3 années d’efforts sont récompensées et que la réforme des licences se fera. Ce ne sera pas dans l’immédiat, mais l’administration a entendu nos doléances, et étudiera nos dossiers.

Laisser un commentaire

Partenariat

Nous recommandons ces sociétés, le meilleur accueil vous sera réservé et réduction pour les membres de l’URC

Mémento licence HAREC

Edition 2017

Commander ICI

S’abonner à F8URC

Notre adresse

Union des Radios Clubs

3 rue Saint Lugle
62190 Lillers
France
Archives
Catégories