Pour un radioamateurisme authentique et moderne

SWL

Radio Taiwan International : nouvelles fréquences

Résultat de recherche d'images pour "Radio Taiwan International"

Le service français de RTI est heureux de vous confirmer les nouvelles fréquences de diffusion de notre programme sur ondes courtes.
A compter du dimanche 26 mars 2017, notre programme sera diffusé comme suit :
  • Vers l’Europe, notre diffusion est assurée tous les jours sur la fréquence 3 955 kHz de 19h00 à 20h00 temps universel (UTC).
  • Vers l’Afrique de l’Ouest, notre diffusion est assurée sur la fréquence 15 275 kHz de 19h00 à 20h00 temps universel (UTC), tous les dimanches.
N’hésitez pas à nous faire part de la qualité de réception ou à réagir sur notre programme par retour courrier ou par email (fren@rti.org.tw).
Nous vous remercions de votre fidélité et vous redisons toute notre amitié.
Service Français
Radio Taiwan International

Radio Moldavie Internationale

Moldavie01

L’équipe de RMI Le 13 juin 1992

Radio Moldavie Internationale (RMI) est l’unique station de radio de Moldavie, des millions de gens du  monde entier ont appris et apprennent régulièrement des choses sur la Moldavie.

Le 13 juin 1992, l’univers radiophonique a été traversé par un nouveau signal, émis en 5 langues. Il s’agissait du lancement du poste Radio Moldavie Internationale qui avait le but d’informer directement l’opinion publique mondiale sur la réalité politique, économique et sociale de la Moldavie.

C’est par le biais de RMI que le jeune état, la République de Moldavie, qui venait de proclamer son indépendance a annoncé au monde son existence.

Le web SDR

websdr2Le web SDR est un façon de faire de la réception un peu particulière. Il y a quelque temps j’ai découvert  un lien http://websdr.ewi.utwente.nl:8901/ , ma curiosité me poussa à cliquer dessus et je m’aperçois que c’est un récepteur décamétrique branché sur le net qui se trouve au Pays Bas.

Ce récepteur couvre toute la bande décamétrique  en BLU, CW, AM, FM avec des mémoires, le signal mètre à leds très efficace.

Donc je vais  sur toute bande HF radioamateur , une réception qui sort de l’ordinaire sortie sur mes hauts parleurs de PC.

J’ai découvert d’autres  liens de web SDR je me suis aperçu que des récepteurs web SDR étaient implantés dans divers pays (Allemane, France,Bresil, USA etc…)Certains faisaient la bande VHF, UHF .

Ces récepteurs  sont utiles aux radioamateurs, pour contrôler s’ils passent bien dans certaines régions européennes ou mondiales, là où sont implantés ces récepteurs, qui sont utiles aussi aux SWL pour l’apprentissage de l’écoute et de la manipulation d’un récepteur et aussi dans certain cas où l’on ne peut pas mettre antennes long fil ou autre pour l’écoute .

Ces récepteurs peuvent servir à l’apprentissage de l’écoute au niveau pratique, vous me direz, il ne faut pas être ingénieur pour se servir d’un RX mais rappelez vous de vos débuts, et certaines personnes assimilent plus ou moins, donc , je pense que genre de récepteur est d’une grande utilité et surtout gratuit.

Mon avis sur ce récepteur est : Je pense qu’on arrivera a sensibiliser plus de monde sur le radioamateurisme, par le biais d’internet et de ce récepteur qui permettra d’éviter d’utiliser le matériel traditionnel et encombrant  au niveau réception.

F-13740 Marc

Quelques liens

F11ECZ, souvenirs d’écoute

p1

« mes premiers souvenirs d’écoute de la radio en ondes courtes, début 1976 »

Il me revient parfois ces souvenirs de ces crépuscules ou de ces soirées d’hiver, si apaisants, passés devant mon récepteur, après la journée de travail, à l’écoute de stations internationales, lointaines, dans des langues que je ne comprenais même pas, avec la qualité propre à la modulation d’amplitude, ses aléas, l’affaiblissement du signal (« fading ») ou les interférences avec des stations proches de la fréquence écoutée, ou tout simplement le bruit de bande. Que de voyages et d’évasions imaginaires !

p2

La nature campagnarde de nos paysages du Nord se prête tout naturellement à des activités reposantes après la journée de travail, et au besoin de se ressourcer tranquillement dans le calme environnant. C’est ce que j’ai aimé pratiquer chaque fois que mes autres activités me le permettaient.

p3

Bien installé dans mon fauteuil, à la simple lumière d’un reposant abat-jour, dans le calme d’une maison tranquille au fin fond de ma campagne de cette plaine de la Lys, entre Flandres et Artois, avec comme compagnons d’évasion, le bruissement des arbres voisins, le vent d’hiver, ou ce chien qui aboie, je m’envolais pour quelques heures pour l’inconnu radiophonique.

p4

Les stations « broadcast », programmes radiophoniques des pays vers le monde entier, culture, musique, informations ou propagande, peu importait, mais surtout la forme plutôt que le fond. Ces stations professionnelles, maritimes, ou aéronautiques, ces contacts entre marins ou pilotes de lignes, et leurs compagnies ou leurs familles, la découverte des transmissions entre radioamateurs … Je découvrais avec passion et plaisir le monde fascinant et mystérieux des ondes courtes.

Gaby F5PSI (SWL F11ECZ)

Télécharger la version PDF avec traduction en anglais : F11ECZ Souvenirs d’écoute radio-1

L’écoute et les rapports d’écoute

DRI

Certains écouteurs de radios internationales pensent qu’il est nécessaire d’avoir un indicatif SWL pour faire un rapport d’écoute à une radio internationale. Absolument pas, il suffit simplement de mettre son nom, prénom pour rédiger votre rapport d’écoute et de glisser un commentaire sur leurs radios, sans oublier de mettre votre adresse personnelle pour recevoir la carte personnalisée de la radio.

Pour les envois de rapports d’écoute , il est de bon ton de mettre un coupon réponse international pour le retour, personnellement je ne l’ai presque jamais envoyé et le peu de fois que je l’ai fait, je n’ai jamais reçu de réponse pour autant.

Pour écouter se genre d’émission en onde courte , il est pas nécessaire d’avoir du super matos, mais un bon petit récepteur, que l’on peut trouver en grande surface. J’en ai vu des petits à peine plus grand qu’un paquet de cigarette, avec une antenne télescopique d’une vingtaine de centimètres et pouvoir faire des écoutes assez extraordinaire. Il faut se dire quand madame propagation est là pas la peine d’avoir un récepteur à plusieurs centaines d’euros de toute façon sa ne changera rien. Apprenez à bien vous servir de votre appareil , connaître ses possibilités a de l’importance.

Parlons de l’antenne , bien sur l’antenne ait une importance primordiale. Le dégagement de l’antenne, sa hauteur, la longueur, enfin c’est un tout. Je pense avoir répondu a toutes les questions qu’on m’a posé dans le groupe facebook que vous pouvez rejoindre.

Télécharger le nouveau rapport d’écoute : Rapport d’écoute

Mes 73 à tous

Marc

Réception SDR sur tablette ou Smartphone

Il y a quelques mois était présentée la possibilité d’utiliser une clé TNT moyennant un programme afin de réaliser un récepteur SDR.

Cela nécessitait un ordinateur et l’utilisation d’un programme SDRSHARP entre autre.

Nous pouvons réaliser ce même type de récepteur à l’aide d’un smartphone ou bien d’une tablette.

Attention la clé TNT utilisée devra posséder la puce RTL 2832.

SDRTOUCH

A partir de votre tablette, rendez-vous sur :

https://play.google.com/store/apps/details?id=marto.rtl_tcp_andro&hl=fr

Télécharger le driver sur votre tablette et procéder à son installation.

Ensuite télécharger le programme SDR TOUCH :

https://play.google.com/store/apps/details?id=marto.androsdr2&hl=fr

Pour ma part, j’utilise une tablette galaxy tab2, pour ce faire, vous devrez connecter votre clé TNT sur le module USB fourni en accessoire avec votre tablette.

J’utilise une clé TNT TERRATEC CINERGY TSTICK RC.

Attention certaines clés préconisées ne fonctionne pas sur ce genre de tablette pour des problèmes d’alimentation USB.

Démarrer votre tablette, connecter l’extension USB pourvue de la clé, ANDROID, vous demandera l’autorisation d’utiliser le driver RTL2832U et lancer le programme SDR TOUCH, configurer le sur LOWCPU.

Avec une bonne antenne, vous pourrez explorer les plages de fréquences de 30 MHz à 1GHz en fonction du type de clé sous tous types de modulation.

Bonne écoute.

F-20739

Le monde de l’écoute en ondes courtes (2)

SWL03

Les radios internationales en ondes courtes

Un grand nombre de pays ont leurs propres radios internationales.  Ces pays par l’intermédiaire de ces radios émettent des infos de leurs pays et du monde entier, aussi le folklore, leurs coutumes, leurs légendes, les recettes culinaires du pays, apprendre la langue, etc…

Ces radios émettent à différentes heures de la journée et de la nuit , en différentes langues de la région en direction où ils émettent, en retour ces radios demandent en général un rapport d’écoute aux auditeurs

Les rapports d’écoute sont surtout pour les techniciens de la radio , en général dans ces rapports d’écoute, on met le sinpo (voir plus loin) son nom, prénom, son adresse, sa position géographique, un résumé de ce que vous avez écouté , et surtout ne pas oublier de faire une demande de carte qsl. Mais je vous conseille, en envoyant votre rapport d’écoute à la radio concernée, de mettre une carte postale de votre ville.

Le code SINPO, quand vous donnez un rapport sinpo ça peut être  54323 et etc … vous êtes seul  juge de votre écoute et surtout ne pas surnoter un sinpo de 55555 n’existe pas en ondes courtes.

.
S    Signal

(QSA)       #Interference

(QRM)    N    #Noise / bruit

(QRN)    P    #Propagation disturbance

/ Fading (QSB)    O    Overall merite

/ Qualité (QRK)

*****    5    excellent    5    none / aucune    5    none / aucun    5    none / aucun    5    excellent

****    4    good / bon    4    slight / légère    4    slight / léger    4    slight / léger    4    good / bonne

***    3    fair / assez bon    3    moderate / modérée    3    moderate / modéré    3    moderate / modéré    3    fair / assez bon

**    2    poor / faible    2    severe / forte    2    severe / fort    2    severe / fort    2    poor / médiocre

*    1    hardly audible/très faible    1    extreme    1    extreme    1    extreme    1    unusable/à peine audible

.

Les émissions en ondes courtes de radios internationales sont en temps universel , donc heure d’été moins deux heures et heure d’hiver moins 1 heure.

Au niveau des qsl de radiodiffusion, vous envoyez votre rapport d’écoute avec une carte postale de votre ville et une petit mot de votre part en expliquant ce que vous faites de votre vie , vous pouvez faire un exposé sur votre région etc…. Montrer que vous vous intéressez à leur radio et surtout demandez une carte qsl de leur radio. Armez vous de patience car la réponse peut être longue, personnellement ça peut aller de 1 mois à 7 mois d’attente alors donc soyez patient et en général il faut que vous fassiez minimum 2 rapports d’écoute pour avoir une qsl de leur radio.

Deutschland Radio, des changements en perspective

deutschlandradio-funkhaus-berlin

Les émetteurs ondes longues de Deutschland Radio qui émettent sur 153, 177 et 207 kHz seront arrêtés définitivement le 31 décembre 2014.  Il restera cependant un émetteur ondes longues en Allemagne, sur le plateau de Felsberg. C’est l’émetteur de la station française Europe1. A l’occasion, Europe 1 devrait passer de 183 à 180 kHz, pour se caler sur la fréquence standard du canal. En effet, Europe 1 et la radio allemande bénéficient d’une dérogation de l’Union Internationale des Télécommunications, pour émettre sur des fréquences décalées afin de ne pas se gêner mutuellement.
La fréquence standard étant de 180 kHz, Europe 1 est actuellement sur 183, et Deutschland Radio depuis Oranienburg, sur 177 kHz. Après l’arrêt de cette dernière, Europe 1 devrait donc logiquement passer sur 180 kHz après le 31 décembre.

Le monde de l’écoute en ondes courtes (1)

SWL04
Par Marc Vassallo  sous l’identifiant F-13740, swl (short wave listener) depuis une trentaine d’années, écouteur de toutes sortes d’émissions en ondes courtes , émissions du service radioamateur , radio diffusions , navtex, etc….

.

Le service radioamateur

Des fréquences en ondes courtes (hf) ,  sont attribuées à des hommes et des femmes passionnés par l’émission, après avoir passé un examen pour avoir le droit d’émettre sur ces fréquences.

Ces fréquences principales en ondes courtes sont :

  • – 3500 khz au 3800 khz
  • – 7000 khz au 7200 khz
  • – 10 050 khz au 10 150 khz
  • – 14 000 khz au 14 350 khz
  • – 18 068 khz au 18 168 khz
  • – 21 000 khz au 21 350 khz
  • – 24 890 khz au 24 990 khz
  • – 28 000 khz au 29 700 khz

Les antennes

Les antennes souvent de construction personnelle sont un vaste sujet, je vous cite quelques exemples.

  • – Delta loop
  • – antenne en V inversé
  • – antenne bazooka
  • – antenne double bazooka
  • – antenne zippelin
  • – antenne verticale
  • – antenne directives,et puis tant d’autre.

La réglementation

Naturellement , ces passionnés de radioamateurisme ont une réglementation assez stricte dans la mesure,  où ils doivent respecter une puissance bien déterminée , et quand ils sont en contact, ils doivent parler de météo, de technique etc….

Ils doivent remplir un carnet de trafic à chaque contact effectué qui est obligatoire en cas de contrôle d’un service spécialement pourvu a cet effet et doit être conservé un an.

Ces personnes ont un indicatif qui leur est attribué par un organisme spécifique ANFR, alors chaque radioamateur a son propre indicatif qui lui attribué à vie.

Les indicatifs radioamateurs Français se composent d’une première lettre pour le pays , suivi d’un chiffre qui détermine la classification du radioamateur et suivi de trois lettres qui sont aléatoires pour pas qu’il n’y ai pas de doublons. Exemple : F5 AAA

Ensuite il y a les indicatifs spéciaux , pour faire des expéditions ou autre qui sont attribués par le même organisme.

A suivre…

Deuxième guerre mondiale : La voix de la Suisse

39055698-330978502

Diffusion à l’émetteur de Schwarzenburg en 1945. (RDB)

.

Swissinfo.ch a publié sur Internet plus de 16.000 manuscrits de programmes diffusés par le Service des ondes courtes (SOC) entre 1939 et 1945.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, la radio à ondes courtes fut un moyen privilégié pour la Suisse de communiquer avec des ressortissants expatriés et de présenter ses positions au reste du monde. Ayant succédé à la défunte Radio Suisse Internationale (SRI), swissinfo.ch dispose aujourd’hui encore des manuscrits des émissions diffusées par le Service des ondes courtes (SOC) entre 1939 et 1945.

LA VOIX DE L’INDONESIE

biliki sastra voi-republika

La voix de INDONESIE – VOI est le « World Service » de Radio Republik Indonesia – RRI qui sert les auditoires internationaux à travers le canal international de la RRI. Au milieu de la convergence des médias en cours, nous sommes pleinement engagés à faire tout son possible pour fournir notre meilleur service à tous les coins du globe. VOIX DE L’Indonésie produit de haute qualité, d’information, d’embellissement, et éclairant avec une perspective universelle et humaniste, de sorte que il devient un organisme de radiodiffusion indépendant, fiable et crédible. Ceux-ci, ainsi que des programmes universels humanistes qui suscitent la réflexion visent à répondre au changement continu dynamique géopolitique, économie mondiale, social et environnemental.

Identification de la station

TAGLINE : « Informer, Connexion, dignifiantes »

Appel de la station: «RRI World Service – Voix de l’Indonésie à Jakarta »

  • Total de diffusion quotidienne: 24 heures à compter du 1 mars 2008
  • 10 heures / jour, (Terrestre + de radio internet)
  • 12 heures / jour (Internet Radio)
  • Langue: 8 langues (à compter du 1er Mars 2008): anglais, indonésien, français, allemand, espagnol, arabe, japonais et mandarin Streaming Audio: www.voi.co.id
  • Fréquences: 9,525, 11,785, 15,150 KHz

PROGRAMME SPÉCIAL

Forum diplomatique : Un talk-show mensuel, la discussion et l’analyse des enjeux stratégiques dans une perspective mondiale Dans le monde entier: Rapports de les correspondants de RRI du monde partout dans le monde Indonésie aujourd’hui: information, d’actualité, analyse en profondeur sur l’Indonésie et le monde, l’enrichissement interculturel et la compréhension.

Revue de presse : Un talk-show, discuter des questions d’actualité à partir des points de vue de la presse Bilik Shastra (littéraire chambre): Un programme hebdomadaire, l’appréciation d’œuvres littéraires écrites par des Indonésiens vivant à l’étranger. Site Web, audio / vidéo à la demande, Radionet VOI

www.voi.co.id est le site officiel de la VOI fournissant des informations complètes en 8 langues sur l’Indonésie et les questions internationales. Grâce au site, vous pouvez lire les nouvelles et informations, transcriptions d’émissions, consultez illustrations, regarder des vidéos et écouter de l’audio à la demande ou écouter de la vraie streaming temps de VOI diffuse 24 heures par jour.

Depuis 2006, VOI a lancé un nouveau service de diffusion à l’aide « internet en streaming » en dehors de la diffusion terrestre existant. Information générale peut être évaluée par www.voi.co.id qui dispose « audio et vidéo à la demande ». Au cours de diffusion, vous pouvez également interagir avec le présentateur ou les conférenciers invités dans le studio en utilisant Yahoo Messenger id: voinet_onair et par le biais de facebook Voix de l’Indonésie.

RADIO VATICAN

2005-03-237

LE MAGAZINE FRANCAIS

Un peu d’histoire

Les premières émissions en français ont commencé dès l’inauguration de la station Radio Vatican par le Pape Pie XI, en 1931. Chaque dimanche, la radio du Pape diffusait en français quelques articles de L’Osservatore Romano. En 1939, les émissions en français deviennent quotidiennes, avec un quart d’heure de programme. Depuis 1983, le magazine quotidien est de 20 minutes.

« Bienvenue à l’écoute de Radio Vatican… »

Chaque jour à 21 h 30, le Magazine français de Radio Vatican informe ses auditeurs sur la vie de l’Eglise et l’action des chrétiens dans le monde, vues de Rome. Ce qui permet de faire chaque semaine un vaste tour d’horizon.

  • Lundi : Le Pape et les pouvoirs temporels
  • Mardi : La vie de l’Eglise dans un continent : Afrique, Amérique, Asie, Europe.
  • Mercredi : La catéchèse du Pape à l’audience générale hebdomadaire; déclarations, interventions ou prises de position des évêques dans le monde, généralement sur des problèmes d’actualité intéressant leur pays.
  • Jeudi : A la rencontre des jeunes
  • Vendredi : Regards chrétiens sur le monde
  • Samedi : Foi et culture – Le commentaire de l’Evangile du dimanche.
  • Dimanche : L’invité du dimanche.

Le Magazine, diffusé à 21 h 30 CET, est répété le lendemain matin à 6 h 40 CET et retransmis vers l’Amérique du Nord à 02 h 30 UTC.

RADIO FRANCE INTERNATIONALE

logo-rfiHistorique

Le 6 mai 1931 est lancé en ondes courtes, le Poste colonial, depuis le studio de l’Exposition coloniale à Paris. À partir de 1935, un service d’émissions en langues étrangères est inauguré. Le 1er avril 1938, le Poste colonial est remplacé par Paris Mondial. En raison de la guerre, les émissions s’arrêtent en 1940, et sont remplacées par Radio Brazzaville depuis le Congo (Afrique), officiellement inaugurée le 18 juin 1943. De 1964 à 1972, Radio Brazzaville devient un relais de Radio Paris.

Le 6 janvier 1975 est créée RFI (Radio France Internationale) ; le 1er janvier 1983, elle devient autonome vis-à-vis de Radio France. RFI est alors la Société de radiodiffusion vers l’étranger, filiale de Radio France. Le 3 décembre 1986, RFI devient une société indépendante de Radio France.

Le 22 novembre 1993 est mise en service Alliss (nom donné aux antennes tournantes), une antenne ondes courtes multidirectionnelle, depuis Allouis (centre émetteur situé près d’Issoudun, dans l’Indre).

LES DEBUTS DE LA RADIODIFFUSION

0100_Station

Les pionniers et débuts de la radiodiffusion

Outre les innovations géniales de Guglielmo Marconi vers la fin du 19ieme siècle pour l’évolution de la radio, la première transmission radio a été l’œuvre de Nathan B. Stubblefield, un inventeur excentrique qui a fait la démonstration en 1892 d’un phénomène étrange: la transmission vocale sans fil ! En 1874, Karl Ferdinand Braun découvrit les propriétés semi-conductrices de la galène ce qu’on appelle aujourd’hui une diode Schottky. En 1906, il utilisa cette propriété qui permet la détection du signal vocal depuis le signal de la porteuse haute fréquence pour la radiodiffusion d’émissions radio qui deviendra plus tard la radio numérique.

Première radiodiffusion en France

Le 24 décembre 1921, la Station Tour Eiffel émet les premières émissions radio française de son antenne radio. Mise en place sous l’impulsion du Général Ferrié, cette radiodiffusion dure une demi-heure avec à l’antenne radio une revue de presse, un bulletin météo et un morceau de musique au violon.

RADIO CANADA INTERNATIONAL

RCI

C’est en 1942 que fut adopté un décret qui allait mener à la création d’un service de radiodiffusion sur ondes courtes à l’intention des membres des Forces armées canadiennes déployés à l’étranger pendant la Seconde Guerre mondiale. L’objectif était alors de leur donner des nouvelles et des émissions de divertissements en provenance du pays.

Mais ce n’est que le 25 février 1945 que le service prit son envol. Les nations étaient en guerre, mais une promesse de paix pointait à l’horizon lorsque la voix du premier ministre W. L. Mackenzie King souhaita officiellement la bienvenue au nouveau Service international canadien de radiodiffusion sur ondes courtes destiné à faire connaître le Canada à l’étranger mais aussi son point de vue sur ce qui se passait dans le monde.

Emetteurs à Sackville (Nouveau-Brunswick) 1945

Les studios furent installés dans l’immeuble de Radio-Canada situé à Montréal au Québec tandis que les émetteurs étaient implantés à Sackville au Nouveau-Brunswick. Montréal était l’endroit idéal pour installer les studios. Radio-Canada y avait déjà un centre de production très actif et de nombreux annonceurs anglophones et francophones. Le site de Sackville fut choisi après de méticuleuses études portant sur les liaisons radio entre le Canada et l’Europe. Des rapports d’écoute de l’époque indiquent que le Service international possédait le signal sur ondes courtes le plus clair de toute l’Amérique du Nord.

En 1945 les programmes étaient produits en anglais, en allemand et en français. Ils étaient dirigés vers la Grande-Bretagne et le reste de l’Europe de l’Ouest. Le service diffusait un total de six heures de programmation chaque jour. On y offrait des pièces de théâtre, des magazines d’actualité, des commentaires et des programmes musicaux.

Le Service international prit de l’expansion rapidement. En 1946 il diffusait régulièrement en tchèque et en hollandais. Des programmes hebdomadaires étaient diffusés vers les pays scandinaves, en suédois, en danois puis en norvégien. On commença également à diffuser quotidiennement en anglais vers les Antilles. S’ajoutèrent en 1947 les diffusions vers l’Amérique latine en espagnol et vers le Brésil en portugais ainsi qu’en anglais vers l’Australie et la Nouvelle-Zélande. En janvier 1949, le service italien commença ses activités et une émission hebdomadaire en finnois vit le jour en décembre 1950.

Au cours des années qui ont suivi sa création, le Service international avait concentré sa diffusion vers l’Europe de l’Ouest qui vivait les séquelles de la Seconde Guerre mondiale. Au début des années 50, la guerre froide s’était abattue sur l’Europe de l’Est. Soudain, des millions de personnes perdirent toute possibilité d’entendre des comptes rendus objectifs sur la situation mondiale. De nombreux radiodiffuseurs internationaux incluant le Service international de Radio-Canada, commencèrent à diriger des émissions vers les pays au-delà du Rideau de fer, afin d’informer les populations sur ce qui se passait dans le monde «libre».

RADIO TCHECOSLOVAQUIE

rfe_mnichov

Les premiers essais de radiodiffusion en Tchécoslovaquie commencent, après la Première Guerre mondiale. Le 28 octobre 1919, à l’occasion du premier anniversaire de la naissance de la République tchécoslovaque, on réalise la diffusion du premier programme radiophonique, composé d’un texte et de musique. Le programme est diffusé d’un émetteur militaire, situé sur la colline de Petrin, à Prague.

Milos CtrnactyLa véritable radiodiffusion commence le 18 mai 1923, à 20.15. Les émissions sont diffusées d’une tente militaire, plantée à Kbely, non loin de Prague. Ces émissions, en grandes ondes, durent une heure. Elles sont composées d’une courte annonce et d’un concert. La Tchécoslovaquie devient, ainsi, le second pays européen, après la Grande-Bretagne, qui possède une radiodiffusion régulière. Qui sont les pionniers des émissions radiophoniques tchécoslovaques ? Milos Ctrnacty, journaliste de son état, Eduard Svoboda, membre de l’Association des journalistes tchèques, Ladislav Sourek, directeur de la société de fabrication des récepteurs radiophoniques, Radioslavia. Ce sont ces hommes qui deviennent les parrains de la société Radiojournal, société tchécoslovaque d’informations radiotéléphoniques, s. a. r. l., dont l’actionnaire majoritaire est Radioslavia. C’est le ministère des Postes qui décerne la licence de radiodiffusion à la société Radiojournal. Milos Ctrnacty est nommé directeur du programme, Alois Svoboda directeur technique. Quelles sont les principales ressources financières de la société Radiojournal ? Les taxes payées par les concessionnaires, ceux qui possèdent un récepteur. La première concession est délivrée en septembre 1923. Pour promouvoir la diffusion radiophonique, et surtout pour attirer de nouveaux concessionnaires, acheteurs donc de récepteurs, des auditions publiques sont organisées dans divers quartiers de Prague. C’est aussi en 1923, que le mensuel Radiojournal commence à paraître. Il publie surtout des informations sur les émissions radiophoniques.

L’apprentissage de la radio

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Prenons dés le départ ,l’écoute en onde courte qui va 3 au 30 mégahertz,se mélange de signaux et de voix entremêlés, apprenons a déchiffrer tous se brouhaha. Cette large bande est divisée entre plusieurs services, ,le service radioamateur, la radiodiffusion, le service maritime, les signaux de l’horloge atomique, le navtex, la météo maritime, les agences de presse avec leurs signaux en radio télétypes et puis tant d’autres.

Il faut d’abord se renseigner les fréquences attribuées a chaque service pour éviter de partir a l’aveuglette. Quand vous vous renseignez au niveau des fréquences et des differents services et sur ce qu’il y a sur les ondes courtes et que vous avez les éléments,  alors l’écoute peut commencer.

Il existe plusieurs types de récepteurs, les récepteurs pour l’écoute de la radio diffusion en ondes courte se sont des radios basiques, munies de l’AM et des fréquences ondes courtes et bien sûr avec une antenne télescopique. Cela suffit largement pour l’apprentissage de l’écoute de la radio diffusion.

Pour l’écoute du service radioamateur, ça se complique un peu plus dans la mesure, que ces passionnés d’émission réception en ondes courtes trafiquent en BLU (bande latérale unique) donc obligatoirement il faut un émetteur récepteur muni de la BLU, et comme antenne, il en faut souvent  une de réalisation personnelle. Ils ont des bandes de fréquences bien déterminées et ce service est très réglementé.

Les signaux de l’horloge atomique en ondes courtes sont émis en BLU et reconnaissables par des signaux plus ou moins long. Ces horloges sont implantées dans différentes parties du monde et leur précision et de 1 millionième de seconde ce qui veut dire qu’elles prennent plus ou moins 1 seconde tous les 1 million d’années.

La voix de la Russie répond

VDLRRéponse a nos chers auditeurs de la voix de la Russie

Marc Vassallo  de  Romorantin nous a envoyé un très bon rapport d’écoute. Il est cuisinier et c’est pourquoi il  demande:« Y a-t-il  beaucoup  de  restaurants  français  à Moscou? Font-ils  des  spécialités  régionales  françaises ?  Comment  est  considérée  la  cuisine  française  en Russie ? » Aujourd’hui nous allons répondre à ces questions.

Cela fait déjà un quart du millénaire  que les Russes admirent la cuisine française. Ce n’est pas correct de penser que la cuisine française est venue en Russie à l’époque des guerres napoléoniennes et avec les cuisiniers prisonniers. A l’époque d’Élisabeth I le cuisinier français c’était une grande chance dans la maison du seigneur. Mais les Russes ont commencé à préparer partout les plats français  après 1812 et nous le  faisons jusqu’à présent.  En plus, nos cuisines sont devenues si proches  que parfois il est difficile à dire à qui appartient tel où tel plat surtout quand tu ne connais   pas son nom. Par exemple, le « petit farci », où bien les légumes farcis, à commencer par les tomates jusqu’aux courgettes  qui appartiennent à la cuisine nationale de Provence. Qui parmi nous ne fait pas des tomates, des courgettes et des poivres farcis ?

Dans plusieurs restaurants de Moscou où on peut goûter les plats italiens il y a également des plats de la cuisine française.  Si l’on parle des restaurants où il n’y a que la cuisine française, à Moscou il y en a une quinzaine.  Ils se trouvent au centre ville. L’un des restaurants typiquement français Le Restaurant se trouve  dans le quartier de Krasnaya Presnia.

Radio Taiwan International

Liyu_2004c_The_Grand_Hotel_Taipei

RTI diffuse en ondes courtes surtout vers l’Asie où se trouvent la majorité de ses auditeurs, mais aussi vers les Amériques, l’Afrique et l’Europe.

.
Une heure de diffusion quotidienne : c’est la formule adoptée pour la quasi-totalité des langues étrangères de RTI. Les programmes en français contiennent deux volets : un bulletin d’information quotidien, dans une première partie réservée à l’actualité, où est également présenté un « gros plan » ; puis une seconde partie, avec des émissions couvrant des sujets allant de la culture à l’économie, en passant par la société, les nouvelles technologies, l’histoire, la musique (tubes en vogue, chansons taiwanaises et musique traditionnelle chinoise et aborigène), sans oublier la politique, avec la question sensible des relations entre Taiwan et la Chine par exemple. Les cours de chinois attirent également un grand nombre de curieux.

.
Le contenu de la programmation peut différer d’une langue à l’autre. Par exemple, en anglais, les émissions sont plutôt tournées vers le divertissement, tandis que celles réalisées en allemand sont exclusivement à caractère informatif. Un ton encore peu uniformisé donc, qui s’explique peut-être par les réflexes propres aux animateurs de cultures différentes, mais aussi par la rapidité des changements intervenus au sein cette structure publique. Etrangement, l’hymne national continue de figurer en tête des programmes quotidiens, héritage suranné d’une époque révolue, qui survit – pour combien de temps encore ? – aux bouleversements qu’a connus la station.

.
Malgré tout, une certaine austérité domine au niveau du financement de la programmation, révélant un manque de ressources d’ailleurs fréquent dans les radios publiques à diffusion internationale. C’est dommage : Taiwan, qui accorde une importance toute particulière à son image sur la scène mondiale, serait bien inspirée d’exploiter davantage ce formidable outil qu’est la radio.

.

Astuce pour ATS 505

Petit retour sur l’utilisation de l’ATS 505, ce petit récepteur ondes courtes présenté sur le site il y a quelques temps.

Quand on parcourt des forums, on s’apperçoit qu’il est souvent critiqué pour des problèmes en réception BLU.

Des problèmes d’accrochage ou de surmodulation à la réception, le poste se met à siffler et ce malgré les réglages au niveau du clarifier.

On pense souvent à l’antenne ou l’on critique la qualité du poste.

Ce poste est un grand consommateur de piles, malgré qu’il possède un indicateur de niveau batterie (peu fiable), changer régulièrement les piles !!.

Utiliser l’adaptateur secteur fourni quand c’est possible ou une bonne batterie de 6V et vous constaterez que ce poste ne présentera plus les phénomènes cités.

ats505

On dit tant vaut l’antenne vaut la station, je rajouterai ce que vaut l’alimentation vaut la station.

 

 

 

Radio Roumanie Internationale

Mar_mediumLes premières émissions radio transmises par la Roumanie pour l’étranger furent expérimentales et musicales. C’était en 1927, une année avant la constitution de la Société Nationale de Radio.
Un bâtiment du 19e, l’actuel Musée de la Littérature Roumaine de Bucarest, hébergeait, dans les années 20 du siècle dernier , l’Institut Electrotechnique Universitaire. Selon l’historien Eugen Denize, chercheur particulièrement avisé concernant l’évolution de la radiophonie roumaine, c’est dans ces locaux que fut construite en 1927 la première station roumaine d’émission radio, dont la puissance était de 200 W et la longueur d’onde de 280 m. C’était en vérité la troisième expérience d’émission radio en Roumanie, mais cette fois-ci les annonces étaient faites en quatre langues: roumain, français; allemand et italien. Ces émissions pouvaient être captées à 1000 km. de distance, donc à l’étranger aussi, en Europe et au Proche orient. « C’est sur cette radio que l’on entendit pour la première fois à l’étranger les voix des divas de l’Opéra roumain, que l’on transmettait les concerts de l’Athénée Roumain, y compris, l’hiver de cette année-là, les symphonies de Beethoven

Le Radiotélescope de Nançay

Grand_radiotélescope_de_Nançay

La Station de Radioastronomie de Nançay est à la fois un département de l’Observatoire de Paris, l’USN (Station de Radioastronomie de Nançay) et une unité associée au CNRS/INSU (USR704) et à l’Université d’Orléans.
Elle est membre de l’OSUC, Observatoire de Sciences de l’Univers en région Centre, dont elle est un des 3 laboratoires fondateurs.
La Station de Nançay, à la fois site d’observation et laboratoire instrumental, est spécialisée dans le domaine de la radioastronomie basse fréquence (30 MHz à 10 GHz).
Elle est le lieu de développement en France d’instrumentation de nouvelle génération pour ce domaine, en particulier dans le cadre de programmes européens et internationaux.
Créée en 1953, la Station abrite plusieurs grands instruments pour l’observation d’objets astrophysiques, le grand radiotélescope décimétrique permet en particulier l’étude de la dynamique de l’univers local, des enveloppes stellaires, des comètes, le chronométrage des pulsars.
Le soleil, surtout la couronne solaire, est surveillé par deux instruments complémentaires, dans deux gammes de fréquence différentes, le radiohéliographe et le réseau décamétrique Ce dernier observe aussi les signaux emis par la planète Jupiter
En 2010 une station européenne LOFAR est installée à Nançay. Cet élément du radiotélescope basse fréquence de nouvelle génération néerlando-européen LOFAR (LOw Frequency ARray) permet des observations avec une meilleure sensibilité dans divers domaines de l’astrophysique.
En ce qui concerne les études de R&D, elles concernent la microélectronique le traitement du signal
La station accueille aussi une instrumentation pour l’étude de la contrepartie radio des gerbes cosmique, en partenariat avec des chercheurs de physique des particules(IN2P3/CNRS).
Que ce soient les observations ou les études de R&D, elles se font le plus souvent dans un Radionetcadre européen (programmes FP, PreSKAde la Commission Européenne) ou international.
Beaucoup de programmes d’observation se font en collaboration avec des projets spatiaux (ESA, NASA).

Ecouteurs écoutés

Echelon est un nom de code utilisé pendant de nombreuses années par les services de renseignements des États-Unis pour désigner une base d’interception des satellites de télécommunications commerciaux. Par extension, le réseau Echelon désigne le système mondial d’interception des communications privées et publiques (SIGINT), élaboré par les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande dans le cadre du traité UKUSA.

Le réseau Echelon est géré conjointement par les services de renseignements des États membres du UKUSA :

la NSA (National Security Agency) pour les États-Unis qui en est le principal contributeur et utilisateur ;

le GCHQ (Government Communications Headquarters) pour le Royaume-Uni ;

le CSTC (Centre de la sécurité des télécommunications Canada) pour le Canada ;

l’ASD (Australian Signals Directorate) pour l’Australie ;

le GCSB (Government Communications Security Bureau) pour la Nouvelle-Zélande.

C’est un réseau global, appuyé par des satellites artificiels, de vastes bases d’écoutes situées aux États-Unis, au Canada (à Leitrim), au Royaume-Uni (à Morwenstow), en Australie (à Pine Gap) et en Nouvelle-Zélande (à Waihopai), des petites stations d’interception dans les ambassades, et le sous-marin USS Jimmy Carter (SSN-23) de la classe Seawolf, entré en service en 2005 pour écouter les câbles sous-marins de télécommunications.

Il intercepte les télécopies, les communications téléphoniques, les courriels et, grâce à un puissant réseau d’ordinateurs, est capable de trier en fonction de certains termes les communications écrites et, à partir de l’intonation de la voix, les communications orales.

Bien que plusieurs autres pays aient mis en place des systèmes similaires, comme Frenchelon en France, il reste aujourd’hui le plus puissant au monde.

Ces réseaux peuvent être utilisés pour des actions militaires ou politiques.

2 000 personnes, dont 1 500 Américains, travaillent sur la base du Yorkshire au Royaume-Uni, la plus grosse hors des États-Unis. Les militantes du Women Peace Camp sont entrées plusieurs fois dans cette base, ont volé des documents et ont diffusé des informations au sujet d’Echelon.

Toutes les informations récoltées par le réseau Echelon sont analysées au quartier général de la NSA à Fort George G. Meade (Maryland, États-Unis).

écoutes

Article repris sur le site WIKIPEDIA.

F-20739

 

Saint Lys Radio

Saint Lys radio

Saint-Lys radio était une station radio marine en ondes courtes, installée dans la commune de Saint Lys. Construite dans les années 50, elle a cessée d’émettre le 16 Janvier 1998 à 20h00 France Télécom était l’exploitant de Saint-Lys radio qui permettait les liaisons radios avec les bateaux en mer et avec les aéronefs. La station assurait des bulletins météorologiques. Elle permettait les radios télécommunications de catastrophes pour les organisations intervenant sur une catastrophe internationale. Elle permettait la demande d’aide médicale par radios ondes courtes au SAMU de Toulouse. La station Saint-Lys radio est à ce jour fermée

Dernier message de Saint Lys Radio

Continuer la lecture

AUTO PORTRAIT D’UNE JEUNE SWL F-20796

9181916Je me présente je m’appelle Jennifer, j’ai 22 ans et je suis SWL. Mon callsign est le F-20796. Je fais de l’écoute depuis environs 1 an et j’ai découvert cette belle passion grâce à mon compagnon qui est lui radioamateur. Etant en plein apprentissage je me sers du matériel de mon compagnon, je ne souhaitais pas acheter tout de suite de l’équipement, je me laissais 1 an pour voir si ce monde me plaisait… Aujourd’hui ? Une vrai petite accroc HI ! Il va être temps de s’équiper mais pour le moment je fais mes écoutes sur un Icom-7000 avec une quadribande sur les bandes 3,5 -7 -14- 21 et 28 et VHF/UHF. J’utilise aussi un pocket qui est le THF7 de chez Kenwood. Je fais également de la CB avec un président Lincoln et une antenne président Nevada. Et oui moi je ne fais aucune différence entre un cibiste et un radioamateur, que ça plaise ou non !
Que représente le monde du radioamateurisme pour moi ? C’est simple un monde plein de magie, comment peut-on dialoguer avec des gens du monde entier a travers une « simple boîte ? » De la vraie magie je vous dis !! Et c’est ce qui m’a attiré dans ce monde, le fait de voyager en quelques secondes pendant un temps dans une autre ville ou un autre pays ainsi que de faire de très belles rencontres .
Mon point de vue de femme dans ce monde ?
Il est très difficile de se faire accepter par certains (ils nous prennent de haut) car «nous ne sommes que des femmes» d’autres sont directement au rendez-vous pour draguer et le reste sont «normaux» et ce comporte correctement sans faire attention au sexe de la personne avec qui ils conversent. Beaucoup de machos également et c’est pour cela qu’à mon avis certaines femmes restent dans l’anonymat ou d’autres abandonnent, mais moi j’ai un sacré caractère alors accrochez-vous messieurs, j’ai également un sacré franc parler 😉
Un mot pour la fin ?
Je vous souhaite plein de contacts dans le monde entier, 73 et 88 à tous et toutes !
Jennifer

Applications des ondes courtes

ondes-radio

La radiodiffusion en ondes courtes ne permet pas une communication de qualité : son application se limite à la transmission de la parole (et non de musique) et son signal peut être brouillé par les conditions atmosphériques.

C’est pourquoi, jusqu’au milieu des années 1920, les autorités et les scientifiques ont préféré utiliser des fréquences plus basses dont la propagation est plus stable.

Suite aux travaux de radioamateurs qui ont établi des liaisons autour du globe, ces hautes fréquences ont été utilisées pour la radiodiffusion mais aussi pour des usages militaires, maritimes, aériens et diplomatiques.

Avec le développement des liaisons par satellite et par relais terrestres, les ondes HF sont peu à peu abandonnées par les services officiels. En matière de radiodiffusion, elles sont également concurrencées par le développement d’Internet et des webradios.

Pourtant, elles restent incontournables pour les services maritimes et aériens, pour garantir la sécurité des liaisons océaniques et les liaisons fixes ou mobiles dans des zones sans infrastructure. Elles constituent aussi une technologie de secours, en cas de catastrophe naturelle.

Mémento licence HAREC

Edition 2017

Commander ICI

S’abonner à F8URC

Notre adresse

Union des Radios Clubs

3 rue Saint Lugle
62190 Lillers
France
Archives
Catégories