Pour un radioamateurisme authentique et moderne
Thomas Pesquet est parti depuis

131 jours 9 heures 51 minutes 23 secondes

CW

La CW est elle en voie de disparition ?

Plusieurs articles vus sur internet en parlent, et nous avons trouvé important de rappeler la position de l’URC et ses demandes.

Le plan de bande fait par l’IARU n’est et n’a jamais été décidé,  ni même voté par la CMR… C’est simplement une façon associative de répartir les ressources en fréquences de chacun. Effectivement l’IARU a tenté d’imposer son plan de bande à la CEPT, ce dernier a été mis en annexe comme simple recommandation suite aux interventions de l’EURAO. Le plan de bande IARU n’est pas une loi !

Par conséquent tout radioamateur a parfaitement le droit de faire ce qu’il veut où il veut, et l’exemple le plus cinglant est de faire de la phonie sur le 10 MHz. Aucune association, ni même aucun radioamateur n’a le droit d’imposer quoique ce soit dans les bandes qui nous sont effectivement allouées par l’UIT puis par nos administrations, elle a encore moins le droit de faire la police elle même. Mais c’est de la théorie, car quel bazar si on ne respectait pas un plan de bande… L’URC est en faveur d’un partage des ressources qui nous sont allouées, ceci doit être fait en harmonie avec toutes les associations de radioamateurs, en aucun cas cela doit être imposé par une association même si elle se dit être la plus importante. La dernière conférence CEPT à Bordeaux a demandé aux associations IARU et EURAO de s’entendre sur ce point et de proposer des annexes cohérentes et admises par tous…

Maintenant concernant la restriction de plage proposée par les associations, c’est le procédé qui est mal fait, il faut d’abord en discuter entre personnes concernées, les adeptes de la CW et ceux du numérique, et trouver des compromis. Le principe d’acquiescer sans informer au préalable n’est pas bon, c’est donc le fonctionnement même de ces associations qui est en cause. Selon elles, il n’y a qu’eux qui peuvent régner et imposer leurs dictats, toute autre association se voit interdire d’opinion ou d’information et être diffamée à l’occasion, car tous les moyens sont bons pour discréditer ses adversaires. On préfère éliminer ceux qui ne fonctionnent pas comme eux afin d’imposer ses idées plutôt que de discuter autour d’une table !

La position de l’URC sur la CW, qui figure dans  les différents dossiers remis à plusieurs reprises à l’administration, est la suivante :

L’URC demande le rétablissement de l’examen de CW comme option facultative. Cet examen doit se faire sous la responsabilité de l’administration, si effectivement il paraitrait que son organisation coûte trop cher (c’est un argument fallacieux employé par d’autres) il pourrait être envisagé que son organisation puisse se faire par des radioamateurs ou des radioclubs assermentés par TOUTES les associations et l’administration. Il faut que cette épreuve soit reconnue par l’administration et donne droit à un changement de classe et d’indicatif, c’est à dire que les F4 passeraient F8 et les F1 en F5…

Nous avons même été plus loin dans la réforme des examens en proposant que cette option facultative puisse être prise en compte dans le passage de la licence. Par exemple un candidat qui obtiendrait entre 8/20 et 12/20 à l’épreuve technique n’obtiendrait qu’une licence intermédiaire novice CEPT (c’est ce que nous avons proposé dans nos dossiers, elle n’existe pas encore en France), pourrait obtenir la classe supérieure s’il valide son épreuve de CW.

Nous avons même proposé une nouvelle épreuve de trafic en langue étrangère, ou même une épreuve d’histoire de la radio, ces épreuves pourraient être organisées dans les radioclubs, elles permettraient de motiver les jeunes et les moins jeunes et de parfaire la formation donnée dans les établissements scolaires et la faire reconnaitre comme qualifiante pour le bac par exemple.

Tous les dossiers sont sur le site de l’URC Il est à noter que tous les présidents d’associations de radioamateurs ont eu ces dossiers, et ont préféré les rejeter parce qu’ils ne venaient pas d’eux mêmes… Lors de la dernière réunion avec l’administration française, c’est l‘URC qui a demandé une réforme des examens, ce qui a été promis par l’administration. Les autres présidents ne sont pas intervenu, ni en bien ni en mal, certains ont demandé à faire passer les examens radioamateurs (complets) comme les examens USA, ce qui a provoqué la colère du responsable des examens à l’ANFR… Il fallu toute la diplomatie des autres parties (URC et DR@F) afin que la personne ne quitte pas la salle… Aujourd’hui cette réforme stagne parce que certaines associations refusent de parlementer avec l’URC et tant que cette division perdurera, rien n’avancera en France !

La CW est elle en voie de disparition, la réponse est clairement NON, c’est l’affaire de tous et de chacun de soutenir les actions des associations qui se bougent pour que les choses changent.

Thomas Pesquet
Mémento licence HAREC
Disponible bientôt la version 2

Commander ICI

Radio Handbook 2017

Vous pouvez télécharger gratuitement le Radio HANDBOOK de la Ligne bleue édition 2017. Plus de 3000 pages au format 21 x 29, et environ 285 articles techniques.

Que de la technologie radioamateur, construction OM sur 50 ans d’activité radio et radioamateur de F6BCU, en partenariat avec l’UNION DES RADIO-CLUBS.
La nouvelle édition 2017 est disponible avec les nouveaux transceivers SDR, schémas, photos en couleurs, implantation des composants, PCB cuivre, explications et réglages.

Le Radio HANDBOOK de la Ligne bleue est le complément indispensable pour les débutants, SWL et tous ceux qui préparent la licence radioamateur, avec la description de stations OM.

Télécharger l'édition 2017

S’abonner à F8URC

Notre adresse

Union des Radios Clubs

3 rue Saint Lugle
62190 Lillers
France
Archives
Catégories